Mot liminaire de monsieur le ministre des mines, de l’industrie et du developpement technologique a l’occasion du point de presse relatif au salon de l’industrie agro-alimentaire de yaounde sialy 2013.

mesdames, messieurs les journalistes je vous remercie d’avoir bien voulu repondre favorablement a l’invitation qui vous a ete adressee. C’est un reel plaisir pour moi de prendre la parole en cette circonstance solennelle, pour porter a la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le cameroun organise la deuxieme edition du salon international de l’industrie agro-alimentaire de yaounde, du 02 au 08 avril 2013.
En effet, placee sous le haut patronage du premier ministre, chef du gouvernement, cette manifestation est une rencontre biennale reservee aux professionnels du secteur de l’industrie agroalimentaire. Le sialy a donc pour objectif, de promouvoir les inventions et le savoir-faire camerounais dans le domaine de l’agroalimentaire. C’est egalement le lieu par excellence, de presenter aux yeux du monde, la culture et le tourisme camerounais, sources potentielles de devises.
Mesdames, messieurs,
l’industrie camerounaise represente environ le tiers du produit interieur brut et, emploie environ 15% de la population active. La contribution du secteur manufacturier au pib stagne depuis des annees autour de 11% et couvre essentiellement les besoins du marche local.
Le secteur agro-industriel qui est la transformation des produits d’origine agricole en produits semis finis et finis, contribue a plus de 33% de la production industrielle, 22,2% de la valeur ajoutee industrielle, et pres de 6% des exportations.
Et pourtant, le potentiel agricole du cameroun offre une bonne base de developpement pour l’agro-industrie qui traditionnellement a toujours ete un des maillons les plus importants du secteur manufacturier national. Face au grand potentiel qu’offre notre pays, il est de bon ton, de mettre en exergue ce qui est deja fait et, de mener la reflexion pour l’adoption de nouvelles politiques pour booster cet important pan de l’economie nationale. Le sialy est donc un cadre ideal, ou pourront se developper des opportunites d’affaires entre les investisseurs etrangers et les porteurs de projets de transformations agricoles ; entre les porteurs de projets agro-industriels et les structures de financement.
Le sialy a egalement ete conçu pour servir d’interface entre les operateurs du secteur de l’industrie agroalimentaire et les pouvoirs publics.
A ce titre, il offre l’opportunite aux agro-industriels de montrer leur savoir-faire, susceptible d’etre soutenu par l’etat.
Tous les acteurs du secteur seront reunis, pour debattre sur les questions liees a l’industrie agroalimentaire. Les resolutions issues de ces travaux pourraient servir de base de travail aux pouvoirs publics, afin de susciter la creation des structures de production, des marches et au final de creer des richesses necessaires a la relance de l’economie nationale.
Le gouvernement pour sa part, a engage des actions pour promouvoir ce secteur a fort potentiel de main d’œuvre, et susceptible a terme de creer de la valeur ajoutee manufacturiere. Pour esperer induire une production manufacturiere predominante qui impliquerait un pib en nette augmentation de l’ordre de 23 a 24 %, le minmidt a identifie des filieres porteuses pour en faire des projets dits structurants.
La premiere filiere identifiee aujourd’hui est la filiere huile de palme, developpee par le projet aprocom-ph. Le projet de competitivite de la filiere palmier a huile. La filiere coton/textile est egalement un pan important de l’economie camerounaise.

Pour dynamiser ce secteur, le gouvernement est entrain de mettre en place un train de mesures visant a favoriser la transformation locale de la production cotonniere de 30% au moins d’ici 2015. Ces mesures concernent notamment :
– la maitrise en amont et la minimisation des risques d’une part, a l’internationalisation du commerce du coton, et d’autre part, l’integration continue de l’industrie du textile et de la confection ;
– la restructuration industrielle des unites de filature et de tissage et enfin, la mise en œuvre de la migration de l’activite de la confection et de l’habillement de l’informel vers le secteur formel.
D’autres filieres sont egalement porteuses et sont entrain d’etre restructurees et developpees avec differents partenaires prives. Dans ce registre, on peut citer : le maïs, le manioc, l’hevea et la canne a sucre.
Cette derniere est actuellement developpee et tres avancee dans le cadre du projet sucrier de l’interzone bertoua-batouri sur une superficie de pres de 20.000 hectares.
Ces projets agro-industriels sont adosses sur une politique de developpement du secteur des engrais, avec notamment la mise en place d’une usine d’engrais chimique.
La tenue de ce salon arrive donc a point nomme pour reflechir a d’autres strategies de developpement ce secteur. Au programme de cet evenement, un forum sur des themes lies a l’agroalimentaire, une foire exposition des produits issus de l’agroalimentaire et des inventions, fruits de la recherche, une animation culturelle et une excursion touristique pour valoriser notre patrimoine culturel aupres des etrangers. Des rencontres b to b entre les professionnels du secteur pour nouer des partenariats fructueux d’une part et d’autre part trouver des solutions pour le developpement de l’industrie agroalimentaire.
Le sialy 2013 verra la participation des equipementiers de l’agroalimentaire, des industries de transformation, des porteurs de projets, des structures de financement, des instituts de recherches, des entreprises commerciales,
des grandes ecoles, des inventeurs et innovateurs. Quelques pays etrangers ont commence a manifester leur desir de participer a ce salon.
Nous nous ferons le devoir de vous informer dans les prochains jours de leur nombre exact.
Il ne me reste plus qu’a vous inviter, mesdames et messieurs, a vous rendre du 02 au 08 avril 2013 a l’esplanade de l’hotel de ville de yaounde, pour honorer de votre presence le sialy 2012.
Mesdames et messieurs de la presse, voila l’information que nous voulions partager avec vous ce jour. Il vous revient a present de la porter a l’attention du public qui doit etre egalement sensibilise sur ce que peut rapporter comme plus value a l’economie de notre pays, l’organisation de cet important evenement.
Permettez-moi enfin de vous presenter madame bibiane motto, promotrice du projet sialy et directeur general de l’agence communication reflex, qui est le regisseur exclusif du sialy 2013.
C’est cette structure qui va accompagner le gouvernement dans le cadre de cet evenement. Elle se fera certainement un plaisir de repondre egalement a vos questions.
Je vous remercie de votre aimable attention.

webmail - webmail ancien