Mot Du Ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique A l’occasion Du point de presse relatif au SIALY 2016

DSC_0125

Mesdames, Messieurs les journalistes,
Chers invités,

Je vous remercie d’avoir bien voulu répondre favorablement à l’invitation  qui vous a été adressée.

Aussi c’est un réel plaisir pour moi de m’adresser à vous en cette circonstance solennelle, pour porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le Cameroun organise la quatrième édition du Salon International de l’Industrie Agroalimentaire (SIALY), du 06 au 16 décembre 2016 a l’Hôtel de Ville de Yaoundé sous le thème : «Agriculture et transformation industrielle : moteurs de développement».

En effet, placée sous le haut patronage du Premier Ministre Chef du Gouvernement, cette manifestation qui se tient pour la quatrième fois au Cameroun a pour acteurs principaux les industriels du secteur de l’agro-industrie, les opérateurs d’appui au développement, les instituts de recherche, les opérateurs en recherche de financements, et les financiers eux-mêmes etc, sous l’impulsion de Mme Bibiane MOTTO, promotrice du projet SIALY et Directeur Général de l’Agence de Communication REFLEX, régisseur exclusif du SIALY 2016.

Le SIALY a donc pour objectif de promouvoir l’industrie en général et, l’agro-industrie en particulier, mais aussi, de mener la réflexion sur des stratégies à mettre en œuvre pour son développement.

C’est également le lieu par excellence, de présenter aux yeux du monde, la culture et le tourisme camerounais, sources potentielles de devises.

Mesdames, Messieurs,

Le Cameroun regorge d’énormes ressources qui ne demandent qu’à être valorisées. L’agroalimentaire est non seulement un secteur fascinant, mais c’est aussi et surtout l’incontournable voie qui mène à la croissance et au développement de notre pays. Le secteur agro-industriel qui consiste en la transformation des produits d’origine agricole en produits semi-finis et finis, contribue à plus de 33 % de la production industrielle, 22,2 % de la valeur ajoutée industrielle et près de 6 % des exportations.

Et pourtant, le potentiel agricole du Cameroun offre une bonne base de développement pour l’agro-industrie qui, traditionnellement a toujours été un des maillons essentiels du secteur manufacturier national.

Face à ce grand potentiel qu’offre notre pays, il s’avérait donc nécessaire de mettre en exergue ce qui est déjà fait et, de mener la réflexion pour l’adoption de nouvelles politiques pour booster cet important pan de l’économie nationale.

Le SIALY est aussi ce cadre idéal, où pourront se développer des opportunités d’affaires entre les investisseurs étrangers et les porteurs de projets de transformation agricole, ainsi qu’entre les porteurs de projets agro-industriels et les structures de financement.

De plus, le SIALY a été conçu pour servir d’interface entre les opérateurs du secteur de l’industrie agroalimentaire et les pouvoirs publics.

A ce titre, il offre l’opportunité aux agro-industriels de montrer leur savoir-faire et leurs projets dans le domaine agroalimentaire, susceptible d’être soutenus et accompagnés par l’Etat.

Cette plate forme réunira tous les acteurs du secteur, pour débattre des problématiques liées à l’industrie agroalimentaire. Les résolutions issues de ces travaux pourraient servir de base de travail aux pouvoirs publics, afin de susciter la création des structures de production, des marchés, de créer in fine des richesses nécessaires à la relance de l’économie nationale.

Le Gouvernement pour sa part, a engagé des actions de promotion de ce secteur à fort potentiel de main d’œuvre, et susceptible de créer de la valeur ajoutée manufacturière.

Pour espérer induire une production prédominante qui impliquerait un Produit Intérieur Brut (PIB) en nette augmentation de l’ordre de 23 à 24 %, le Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique a identifié des filières porteuses pour en faire des projets dits structurants.

Il s’agit notamment :

– de la filière huile de palme, développée par le Projet d’Amélioration de la Productivité et de la Compétitivité de la Filière Palmier à Huile (APROCOM-PH),

– de la filière coton/textile, qui est également un pan important de l’économie camerounaise.

Pour dynamiser ce secteur, le Gouvernement est entrain de mettre en place une série de mesures visant à favoriser la transformation locale de la production cotonnière. Celles-ci concernent notamment :

– la maitrise et la minimisation des risques et, l’internationalisation du commerce du coton d’une part, et d’autre part, l’intégration continue de l’industrie du textile et de la confection ;

– la restructuration industrielle des unités de filature et de tissage et enfin, la mise en œuvre de la migration de l’activité de la confection et de l’habillement de l’informel vers le secteur formel.

D’autres filières sont également porteuses et sont entrain d’être restructurées et développées avec différents partenaires privés.

C’est ainsi que l’on peut citer le maïs, le manioc, l’hévéa et la canne à sucre.

Ces projets agro-industriels sont adossés sur une politique de développement du secteur des engrais, avec notamment la mise en place d’une usine d’engrais chimique.

La tenue de ce Salon est donc devenue un espace idéal pour réfléchir sur d’autres stratégies de développement de ce secteur.

Cet événement s’articulera donc autour des conférences débats, d’une foire exposition des produits issus de l’agroalimentaire et des inventions, fruits de la recherche, d’une animation culturelle destinée à valoriser notre patrimoine auprès des visiteurs étrangers.

Il s’agira aussi au cours de ces échanges, des rencontres B to B (Business to Business) entre les professionnels du secteur, à l’effet de nouer des partenariats fructueux d’une part et d’autre part, de trouver des solutions pour le développement de l’industrie agroalimentaire.

Le SIALY 2016 verra la participation des équipementiers de l’agroalimentaire, des industries de transformation, des porteurs de projets, des structures de financement, des instituts de recherches, des entreprises commerciales, des grandes écoles, des inventeurs et innovateurs, etc.…

Quelques pays étrangers ont déjà manifesté le désir de participer à ce Salon. L’on peut citer le Royaume de Belgique, l’Italie, la Tunisie, la France et quelques pays de la Zone CEMAC.

Il ne me reste plus qu’à vous inviter, Mesdames et Messieurs, à vous rendre du 06 au 16 décembre 2016 à l’esplanade de l’Hôtel de ville de Yaoundé, pour honorer de votre présence le SIALY 2016.

Mesdames et Messieurs les acteurs de la presse, voilà l’information que nous voulions partager avec vous ce jour. Il vous revient à présent de la porter à l’attention du public national et international, qui doit être également sensibilisé sur ce que peut rapporter comme plus value à l’économie de notre pays, l’organisation de cet important événement.

Permettez-moi enfin de vous présenter Mme Bibiane MOTTO, promotrice du projet SIALY et Directeur Général de l’Agence de Communication REFLEX, régisseur exclusif du SIALY 2016.

C’est cette structure qui porte le projet et qui va accompagner le Gouvernement dans le cadre de cet évènement. Elle se fera certainement un plaisir de répondre également à vos questions.

Je vous remercie de votre bien aimable attention.

webmail - webmail ancien