Yaoundé: Capitale de l'investissement

Les travaux de la conférence internationale économique de Yaoundé qui se sont ouverts hier  prendront fin mercredi 18 mai 2016.

Cette conférence placée sous le haut patronage du président de la République, Paul Biya a pour thème de reflexion « Investir au Cameroun, terre d’attractivités ».La participation de plusieurs personnalités politiques d’envergure, de représentants de grandes institutions internationales et de nombreux opérateurs économiques de renommée mondiale, en souligne l’importance. Sans être exhaustif, l’on peut citer parmi les personnalités annoncées Manuel Barroso, professeur à l’université de Princeton aux Etats-Unis, président de la Commission européenne de 2004 à 2014 ; Chung UN-CHAN, docteur en économie,  Premier ministre de la République de Corée de 2009 à 2010 ; Donald Kaberuka, professeur à l’université de Harvard,  président de la banque africaine de développement (BAD) de 2005 à 2015 ; Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce de 2005 à 2013 ; Aliko Dangote, homme d’affaires nigérian, 23e fortune mondiale, directeur général du groupe Dangote ( ciment, sucre, farine, pétrole) ; Paul Fokam Kammogne, banquier camerounais, président du groupe Afriland First Bank ; Arthur Zang, jeune ingénieur informaticien camerounais, inventeur du cardiopad et lauréat du prix Rolex en 2014.Le communiqué officiel annonçant la tenue de la conférence a donné des indications sur le programme.  Le premier jour, mardi 17 mai, était jalonné par une série de cinq tables rondes. Celles-ci donnant l’occasion à plusieurs intervenants camerounais et internationaux de présenter le Cameroun, de partager les expériences et de faire des recommandations. Seront abordées des thématiques  variées sur la situation macro-économique et l’attractivité financière du Cameroun, sur l’économie numérique, sur les perspectives de croissance économique au Cameroun et en Afrique, sur le rôle du secteur privé dans le développement économique du Cameroun. Le second et dernier jour, le 18 mai, constitue le clou de la conférence internationale économique de Yaoundé. Il est consacré aux investisseurs et aux acteurs opérationnels. Selon de bonnes sources, quatre ateliers mettront en scène les porteurs de projets et les investisseurs, en vue de déboucher sur des résultats concrets.La conférence économique internationale de Yaoundé, selon les organisateurs, s’attachera à trouver des solutions pragmatiques pour améliorer les conditions d’investissement au Cameroun et attirer le plus possible d’investisseurs vers notre pays. Le Cameroun présente de multiples atouts dont un  taux de croissance annuel de plus de 5%, des réformes entreprises pour améliorer le climat des affaires et une diversification économique dynamique. Le pays a mis en œuvre divers projets structurants dans les secteurs-clé dont l’agro-industrie, les infrastructures de transport, l’énergie, l’immobilier et l’aménagement urbain, les industries extractives et les nouvelles technologies. Les opportunités sont donc nombreuses.

webmail - webmail ancien